Face au danger fasciste, la première cible à abattre c’est l’ETAT

Il nous semblait important de bien comprendre les mécanisme qui ont menés au fascisme en Europe pour nos camarades d’Amérique, et ce, vu par des communistes européens eux-mêmes. C’est pourquoi nous reproduisons encore une fois un article de Regroupement communiste dans nos pages.

Regroupement Communiste

arton261-190x181

Face au danger fasciste, la première cible à abattre c’est l’ETAT

Dans les années trente, c’est la manifestation d’une masse enragée d’individus que la crise a désavantagé et maltraité qui a soutenu le fascisme.

La haute bourgeoisie se méfiait de ces masses incultes aux idées bornées et grégaires incapables de comprendre les « valeurs » nobles et raffinées de la véritable élite. C’est ce qu’affirmaient des intellectuels tels que l’écrivain Stépahn Sweig ou l’espagnol Ortega Y Gasset.

Le fascisme est arrivé d’en bas. C’est un surgissement du même type qui se développe aujourd’hui.

C’est la conséquence de la crise qui fait dégringoler de l’échelle sociale, des millions d’individus.

La hausse de la productivité du fait de l’automatisation croissante des tâches, la banalisation des savoir-faire techniques (ou existence d’alternatives meilleures marché à l’étranger), détruit le salariat.

Le capital ne peut aujourd’hui salarier qu’avec d’énormes difficultés.

La robotisation dans les usines, une deuxième vague…

View original post 1 787 autres mots

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s