La Bataille de Stalingrad

drapeau rouge flottant sur stalingrad

En lien avec les commémorations entourant le 70e Anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale, Reconstruction communiste propose ce petit cours d’histoire militaire sur la Bataille de Stalingrad. Comme nous considérons qu’il est capitale pour un dialecticien matérialiste d’Honorer la mémoire des camarades qui ont payé de leur sang et de leur vie la défense de nos idéaux communiste, nous voulons apporter notre contribution, quoique modeste cette fois-ci, pour honorer la mémoire des camarades qui ont sacrifiés leur vie pour la patrie du socialisme. Dans ce très long documentaire, l’histoire de cette Bataille historique est racontée par Henri de Turenne dans un style épuré et avec une perspective et une dimension politique faisant une lecture adéquate de cette plus grande conflagration mondiale de tous les temps, jusqu’à aujourd’hui, et c’est pourquoi nous avons choisi celui-ci parmi des centaines d’autres.  Les plans hitlériens du Troisième Reich visaient à s’accaparer des richesses et des ressources naturelles contenues sur les territoires de la Mer de Sibérie Orientale jusqu’à l’Océan Atlantique à l’Ouest et de la Mer du Nord jusqu’à la Mer Caspienne au sud. Les plans fou, insensé et diabolique du nazisme prévoyaient donc l’appropriation criminelle de ces richesses naturelles pour asseoir le pouvoir du Troisième Reich allemand, en un mot l’impérialisme, sur le monde entier, et ce, pour « mille ans ». Il n’eut fallu qu’une seule défaillance de l’Armée rouge dirigée par le maréchal Joseph Staline pour que le perfide crime national-socialiste se concrétise. Mais c’était sans compter sur la Sainte-Russie et l’Armée soviétique, qui surent non seulement faire face à la musique mais, contre toute attente, surmonter avec héroisme et brio les défis auxquels le monde entier était confronté et suspendu en attente des résultats de cette bataille historique. En permettant le Triomphe de la glorieuse Armée soviétique, Staline a permis en même temps l’expansion et l’hégémonie du soviétisme à partir de Berlin jusqu’en Sibérie. Nous estimons donc que l’issue de la Seconde guerre mondiale fut scellée à Stalingrad, et c’est pourquoi nous avons spécialement choisi de vous présenter la décisive Bataille de Stalingrad pour commémorer le 70e Anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

(Tiré à partir du lien Youtube) La bataille de Stalingrad désigne les combats du 17 juillet 1942 au 2 février 1943, pour le contrôle de la ville, aujourd’hui Volgograd, entre les forces de l’Union des républiques socialistes soviétiques et celles du Troisième Reich et de ses alliés. Ils incluent l’approche de la ville par les armées de l’Axe, les combats urbains pour sa conquête à partir de septembre, puis la contre-offensive soviétique, jusqu’à l’encerclement et la reddition des troupes allemandes. L’ensemble de ces combats, dans et hors de la ville, se sont étendus sur un peu plus de six mois et ont coûté la vie à environ 750 000 combattants1 et à 250 000 civils parmi six nations, ce qui en fait une des batailles les plus meurtrières de l’histoire.

Avec la bataille de Moscou, en décembre 1941, et la bataille de Koursk, en juillet 1943, elle constitue l’une des grandes défaites de l’armée allemande et est considérée comme un tournant stratégique majeur de la Seconde Guerre mondiale. Elle reste dans les mémoires pour l’âpreté des combats urbains, n’épargnant ni civils ni militaires, ainsi que pour son impact psychologique et symbolique.

Source : https://www.youtube.com/watch?v=sQUKoyaAFc4

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s