Débat sur l’action de la loi de la valeur en régime socialiste

Une proposition de débat est au menu avec le Collectif de défense blog, celui du débat autour de la loi de la valeur dans une société socialiste.

Le Collectif propose aux organisations se référant au marxisme-léninisme et aux travailleurs qui s’interrogent sur la possibilité de construire une société socialiste un débat sur la loi de la valeur, sa signification, son utilisation par la bourgeoisie dans le système capitaliste et par l’État socialiste. Voici un texte d’introduction et une première réflexion du Collectif:

Pourquoi organiser un débat sur l’action de la loi de la valeur dans un pays socialiste?

Dans la préparation de la commémoration de la révolution bolchévique de 1917 à l’occasion de son centenaire, que le Collectif DÉFENSE souhaite unitaire tant dans la tenue que dans la préparation, nous devons expliquer aux travailleurs face à la crise permanente du capitalisme à laquelle ils sont confrontés, comment fonctionne le socialisme et pourquoi son système évite les crises économiques. Comment l’économie peut-elle s’opposer aux licenciements, à la baisse du pouvoir d’achat des salaires, à la mise à mal des garanties sociales, à l’anarchie de la production tout en augmentant la croissance industrielle? Cela est une question d’orientation économique doublée d’un objectif de classe. Tous les travailleurs, en l’état actuel du développement des forces productives qui rentrent de plus en plus en contradiction avec le mode de production capitaliste, s’intéressent aux solutions qui pourraient améliorer leurs conditions sans transgresser les lois économiques incontournables de la production. Sans maîtrise scientifique des lois économiques qui régissent la loi de la valeur, le champ est laissé à ceux qui veulent aménager le capitalisme sans le renverser et qui, par conséquent, légitiment les appels aux sacrifices de la droite et de la social-démocratie. Il nous faut expliquer également et convenablement de quelle façon la classe bourgeoise s’est réinstallée en URSS sur la base des réformes de Khrouchtchev et pourquoi cela a conduit à la contre-révolution. En fait, pourquoi le capitalisme a eu besoin d’une contre-révolution pour affermir sa domination et franchir le stade impérialiste, et pourquoi la classe ouvrière dans le capitalisme a besoin d’une révolution socialiste pour s’émanciper? Différentes interprétations voient actuellement le jour de la part des organisations ML sur la contre-révolution gorbatchévienne. Certains évoquent des contradictions de points de vue idéologiques, d’autres font référence aux circonstances historiques, mais il s’agit en réalité de démontrer avec quelle orientation de classe on transforme les réalités économiques. Ainsi, les problèmes sociaux ont toujours une origine économique, c’est ensuite que se structure le point de vue politique pour que ce dernier devienne prioritaire comme concentré de la raison économique de classe. Le collectif DÉFENSE propose un débat exceptionnel sur son site car les camarades de cette organisation, après avoir rencontré différents groupes ML, considèrent qu’il est possible d’aboutir à un point de vue collectif sur la question de la «valeur dans le socialisme» soulevé déjà par Staline jadis (les problèmes économiques du socialisme en URSS). Cela permettrait d’avancer d’un pas vers une unité idéologique entre les organisations ML et ce serait très prometteur pour les discussions à venir et la construction d’un parti ouvrier révolutionnaire unifié. Voici donc notre proposition de texte pour le débat:

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s